In Santa We Trust

Oh Oh Oh, My Dear Santa …
Des lettres pour les enfants et des listes pour les grands. Des tentations, des envies et des caprices. Des vitrines qui brillent, des foules en délire et des publicités improbables.
« Rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme » disait ce cher Antoine mais bon, y’a pas à dire, avant, on savait y faire pour s’attirer les faveurs de la ménagère de moins de cinquante ans ou de son trader de mari en mal d’ego.
Petite sélection pour se payer une tranche de rire entre deux tranches de foie gras.

Et Joyeux Noël !

Sources : (source), (source), (source), (source), (source), (source), (source), (source), (source), (source)

Enregistrer

Enregistrer

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Please copy the string F2iOiQ to the field below: