Home Sweet home – Un petit tour chez nous


Bienvenue chez nous !

Le mois dernier, on s’est livré à l’exercice interview + photos avec Jef – l’amoureux donc – pour un petit article sur notre intérieur dans Visite Déco.
Autour d’un bon thé, on a échangé pendant quelques heures avec Ombline sur la manière dont on voyait notre intérieur pendant que son comparse, Sébastien Hamelin, s’acharnait à photographier notre appartement dans ses moindres détails.
C’est un drôle d’exercice en fait. Pas les photos bien sûr, ça, ça va : j’ai la fâcheuse habitude d’avoir besoin d’un appartement rangé alors ça n’est pas comme ci, ça nous avait demandé beaucoup d’efforts. Je parle plutôt du fait de revenir sur l’histoire des objets, de réfléchir à comment on conçoit notre « chez nous » et à l’importance qu’on accorde au fait qu’il doive nous ressembler, qu’il soit hyper lumineux – beh oui, c’est nécessaire quand on habite à Lille – et à la manière dont on a réfléchi à sa « décoration » – rah, qu’est que je déteste ce mot ! -.
Mélange de brocantes, de voyages, d’objets récupérés à droite à gauche, d’œuvres d’amis et d’inconnus, de collections, de photos … un grand bazar organisé en quelque sorte.
Chez nous donc.

En route pour la visite !


A force d’aimer les belles images, on se retrouve à les collectionner. Cadres chinés, broderies anciennes, sérigraphies de Waii Waii ou de Blexbolex, anciens packagings ou dessins de copains: Nikibi, Cally ou Jérémy Moncheaux, on a opté pour le « classique » mur de cadres, histoire d’arrêter une bonne fois pour toute de galérer à trouver une place pour chaque nouvelle image…

Du vert – needed -, des flamands roses, un clin d’oeil à la Californie, du bois, une collection de mappemondes, une grande bibliothèque et des chaises parfaites, cadeaux de mes 30 ans, des photos souvenirs et de la couleur pour un intérieur cocoon où l’on se sent bien.


Du pastel pour changer et de nouveau, ce mélange d’objets chinés et de trouvailles improbables. Entre Denver et ma glace lumineuse, mon coeur balance.

L’Amérique. Souvenirs et pièces rapportées. Et un bon bar à cocktail, what else ?


Une carte du début des années 50 chinée pour une poignée d’euros, un perroquet, cadeau de mariage de mes parents et une collection, encore. Je suis fascinée par la Fernsehturm. Hum

Un petit étage entre chambre à coucher et dressing. Et de la chine encore et des souvenirs américains.

Une salle de bain full blue pleine de petits objets improbables.


Et l’atelier, enfin. L’espace où je passe le plus de temps. Et son mur d’inspirations, mélange d’objets chinés et de souvenirs. Beaucoup de souvenirs. Je pourrai passer des heures à parler de chacun des objets sur cette image. Comme quoi, quand je parle des objets et de leur histoire, je ne rigole pas.

J’aurai pu vous parler de tout ça en détail mais ça n’est pas le propos. Je voulais juste vous montrer un petit bout de notre chez nous. Quand nos copains viennent à l’appart, ils rigolent souvent de cette sensation de découvrir à chaque fois de nouvelles choses. Pour nous, c’est un peu la même chose. En collection, en accumulant, je pense que c’est un peu ce que l’on cherche en fait : le sourire, l’inspiration, l’idée, l’histoire à chaque moment. Quoi de mieux pour un intérieur que de lui faire raconter des histoires ?

Bon, et puis, si vous voulez lire l’article, c’est par ici.

Crédits photos : Sébastien Hamelin

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

2 comments Commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Please copy the string h9whXD to the field below: