Coups de coeur de saison – La Summer Collection

En Mai, fais ce qu’il te plaît, qu’ils disaient ! Et puis en Juin, tout va bien. Ou presque.
Quelle étrange période que ces derniers mois, encore.
Alors qu’avec le déconfinement , chaque jour aurait dû être un peu plus doux, riche et enthousiasmant, l’actualité en a décidé autrement et a vu se dresser des foules, partout, rassemblées derrière une même cause que, selon moi, on ne devrait plus avoir à défendre en 2020. Entre autres …
Dans ce contexte si particulier, presque « comme avant » mais pas vraiment, j’ai plus que jamais envie de partager avec vous ces belles images, ces petites choses légères qui nourrissent et égaient aussi, au quotidien.

Voici donc le comeback des « Loves du mois« , une collection de belles images mais pas que … qui mixe allègrement et en couleurs, crafts, tendances, TVshows, musiques pour danser ou rêver et pop culture.

CAMPAGNE BURROW (VIA GOODMOODS)

On commence avec GoodMoods, un chouette webzine qui « décrypte » les tendances à coups de moodboards, interviews, jolies découvertes et cools sélections, entre autres.
Perso, je suis vraiment fan de leur série Super-Thème à l’image de cet article : Do Nothing : l’art de ne rien faire, paru pendant le confinement. Ou de leur Onirique Océan. Coquillages, crustacés et design.
Oui, c’est tendance et branché. Et c’est aussi, et surtout, vraiment intéressant. Porté par un graphisme très mode mais qui rend la navigation hyperagréable. Inspirant grâce à une sélection large et pas toujours clichée. Et beau, aussi.

On reste dans la série des lectures du web avec « L’incroyable histoire du tout dernier Macumba de France » chez TraxMag. Où l’on parle dance floor, drague old school, fin des discothèques et folie des grandeurs. J’adore ce genre d’histoire un peu nostalgique. Ben oui. Le Macumba comme toutes ces boites « de province », en bord de route, où l’on se donne rendez-vous le samedi soir. Le Macumba comme l’image déjà passée d’un autre temps. Le Macumba et les premiers amours adolescents.
Pour tout vous avouer, je rêve d’une soirée au Macumba. Juste pour la danse. Et le mythe.

LA FILATURE – UNE PLAGE DE CAP BRETON (D’APRÈS UNE PHOTO DE MADAME FIGARO)

Place maintenant aux plages de La_Filature, une brodeuse de Perpignan qui m’enchante avec ses broderies très « bruts » et colorées, qui ne demandent qu’à être déchiffrées. J’adore le fait qu’elle s’inspire régulièrement d’une photo ou d’une peinture pour réaliser ses créations qui mixent chutes de tissu et broderie. C’est brut, sans chichis et ça va toujours à l’essentiel.

Puis rendez-vous en Amérique pour la cool série documentaire signée Netflix CHEER. 6 épisodes durant lesquels on suit le quotidien des cheerleaders de l’université de Navarro, à Corsicana, Texas, en pleine préparation du championnat national de cheerleading. Palpitant, motivant, surprenant, haletant.
J’ai adoré découvrir un monde de pom-pom girls (et boys) très loin des stéréotypes. J’ai été impressionnée par leurs prouesses sportives, leur volonté et leur abnégation. Je me suis attachée à ces jeunes super touchants que l’on suit dans leur intimité. J’ai frémi et crié avec eux. J’ai adoré. Et déjà regardé le tout 2 fois. Pour la « motivation » purement américaine et le sourire.

Vous vous souvenez de Moloko et de leur tube « Sing It Back » ?
Formaté pour les clubs. Inoubliable. Et que j’avais complètement oublié … jusqu’à ce que Róisín Murphy, la chanteuse, se lance dans une série de lives improbables, chez elle, durant le confinement. Et ressorte ce Sing It Back, mixé avec le I Feel Love de Donna Summer. Des vidéos plus barrées les unes que les autres, de chouettes sons et une chanteuse ultra charismatique et créative à découvrir d’urgence sur le compte Youtube de Róisín Murphy.

SOPHIE PARKER – WIFE NYC CREATION

On continue avec l’artiste botanique Sophie Parker, qui se cache derrière WIFE nyc.
Sophie s’amuse avec les fleurs, les plantes et crée un monde végétal à la fois pop et poétique. Elle raconte des histoires en sculptant et peignant ce surprenant médium et réinvente chaque jour la tradition de l’art floral. C’est moderne, c’est beau et c’est intelligent.

Chez Present & Correct, c’est aussi moderne. Et puis fun et frais. Et graphique surtout. C’est même la base de leur projet entre boutique de papeterie pour amateurs éclairés et « catalogue » de leurs nombreuses collections de trucs de graphistes (comprenez de belles images / papeterie / découvertes / trouvailles vintages…) comme ces très beaux alphabets à broder dispo sur leur blog.

EMIR SHIRO – CAMPAGNE « LE COUP DE SOLEIL » POUR JACQUEMUS

Ça n’est pas nouveau, j’aime depuis longtemps l’univers de Simon Porte Jacquemus. Ses créations sentent bon le Sud, les vacances, le soleil. C’est chaud et irrévérencieux, à l’image de ces collages so 80’s réalisés par Emir Shiro, artiste français qui crée des photomontages insolents où se mêlent souvent humour et nudité.

Sans transition, on passe à une de mes plus belles découvertes de ces derniers mois, les broderies sur papier de Mrs. Ciccoricco. Avant, Natalie brodait des cartes postales de cercles chromatiques aux milles couleurs. Et puis, pendant le confinement, elle a développé avec les « moyens du bord » la série Nesting où s’entremêlent couleurs tendres et éléments naturels. Doux, poétique et plein de sens. Merci Sarou pour la découverte !

Revenons maintenant au monde réel avec Unorthodox, une série Netflix. Une histoire vraie, inspirante, voire même électrisante, entre un Berlin, symbole de liberté, et un coin de Brooklyn, austère et replié sur lui-même. Un moyen de s’éduquer aussi, d’apprendre sur l’autre, ici la communauté juive ultra-orthodoxe de Brooklyn. Et le talent fou de Shira Haas, l’actrice principale, qui d’un regard a réussi à m’émouvoir.

Et on enchaine avec la dreampop éthérée et so weird de Spellling et son génial Under the Sun. Ça fait des mois que je l’écoute et, à chaque fois, la même sensation : le poil qui se hérisse et le coeur qui s’emballe. La video, une vraie plongée dans un trip psychédélique, boucle la boucle en offrant l’écrin parfait à cet ovni fascinant.

RUBAN COLLECTIF – SHOOTING MARIAGE MAXIMALISTE

On termine sur une note colorée avec ce cool shooting mariage imaginé, mis en scène et photographié par la team de Ruban Collectif, un collectif de nanas inspirées et inspirantes basées dans le Sud-Ouest.
J’adore l’ambiance qu’elles ont réussi à créer, de la papeterie de Lise Mailman aux compositions florales de Céline Zilly / Atelier Césarine dont j’admire le travail depuis un bon moment déjà.
Ca ne se prend pas au sérieux, c’est fun, un brin décalé et différent. Et ça fait du bien.
Bon, et pour la blague, j’aime aussi beaucoup le travail de la photographe du collectif An Lalemant, à tel point que j’ai craqué il y a quelques semaines pour une superbe photo de Palm Springs qui n’attend plus qu’un cadre !

Voilà, c’est terminé pour aujourd’hui mais j’ai déjà une bonne liste qui se profile pour la prochaine fois. Et puis, en attendant, je vais tâcher de vous parler un peu de D.I.Y. et d’autres choses !
J’espère que vous aurez trouvé ces découvertes inspirantes !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Please copy the string HHdARa to the field below: