Spring Time – Wundertüte X Espace Le Carré


Pour fêter l’arrivée du Printemps, j’aurai pu vous parler de cette nouvelle mode des fleurs séchées ou vous proposer une sélection de chouettes intérieurs emplis de verdure comme je les aime tant et puis, timing parfait, j’ai passé les dernières semaines à travailler sur la scénographie d’une exposition dédiée aux pratiques amateurs, ici, à Lille, avec pour titre « Spring Time ». Et hop, j’en profite donc pour vous parler plus en détails de ce projet un peu foufou et vous en montrer quelques images.

Ces dernières années, entre mes créations, les ateliers DIY et tous les « à-côté », j’ai un peu délaissé mon activité première d’architecte d’intérieur et, pour être honnête, je préfère aujourd’hui me laisser porter par des projets plus éphémères qui laissent donc plus de place à la créativité, à l’image de la chouette vitrine réalisée pour République du Chiffon, l’année dernière, à revoir ici, si ça vous dit.
Du coup, quand j’ai eu vent de l’appel à projet lancé par la Mairie de Lille pour la scénographie de l’exposition « A vous de jouer » à l’Espace Le Carré, c’est-à-dire à moins de 5 minutes à pied de chez nous^^, j’ai un peu hésité devant le défi et puis, je me suis jetée à l’eau. J’ai alors ressorti crayons, règles, calculatrice et autres instruments pour proposer un projet qui réponde à leurs attentes : imaginer une scénographie dynamique, originale, mais aussi plutôt classique et surtout foisonnante, pour quasiment 200 oeuvres dans un cube blanc, et qui me ressemble bien sûr ! Du papier donc, de la couleur, de l’anecdotique mais pas vraiment et du DIY, évidemment.
Et quelques semaines plus tard, j’avais la réponse : c’était bien un « Oui ».
A moi, les journées et soirées à préparer le projet, mesurer, calculer, redessiner, puis recalculer ou repenser mais aussi, et surtout, patienter … C’est qu’une exposition qui regroupe autant de participants, c’est pas mal d’organisation en amont alors, une fois n’est pas coutume, j’ai dû sortir un peu de ma zone de confort et travailler différemment : prévoir peu en amont, m’adapter et accepter de travailler dans le rush.
Dur, dur pour la maniaque de l’organisation que je suis !
Du coup, on a sacrément coupé, collé, mesuré, cloué, masking-tapé, rigolé, pincé, accroché, soufflé et ri encore pendant ces quelques jours – et nuits- de « charrette » rondement menés, avec les copains et la famille.


Maintenant que l’accrochage est terminé et que l’exposition est ouverte au public, je peux enfin soufflée et, avec un peu de recul, apprécier l’expérience. Car oui, c’était chouette. Je suis vraiment contente d’avoir tenté cette expérience et plutôt satisfaite du résultat final, d’autant que, si j’en crois l’avis général, je ne suis pas la seule. 🙂

Je vous laisse donc avec quelques images de ce chouette projet et … vive le printemps !
Merci Mélodie & Jef pour les photos et le coup de main avec Terry, Dominique et Claude. ♥

 

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Please copy the string s7tmUh to the field below: