Vacances de papier – Tuto DIY


Et si on faisait durer l’été encore un peu ? Oui, oui, on y croit ou du moins, on essaie.
De mon côté, pour faire perdurer la belle énergie des vacances et puis, surtout, parce qu’il n’y a rien de mieux pour affronter la rentrée, j’ai décidé de jouer le jeu à fond en imaginant un petit mobile mettant en scène les incontournables de mon été.

Me revoici donc avec un petit DIY léger, poétique et coloré à réaliser en famille, histoire de se souvenir des bons moments partagés (quand il faisait encore beau ahum). Pas réellement de vrais difficultés donc pour ce nouveau DIY pensé pour les kids (même si l’utilisation du cutter nécessite forcément la présence d’un adulte).
Alors, si vous avez un petit peu de temps devant vous et/ou une après-midi pluvieuse à occuper, préparez votre matériel et en route pour les vacances !

– Fabriquer le mobile de vos vacances –

Le matériel :
– Un lot de papier vitrail (ou de calque fin) de coloris assortis
– Une paire de ciseaux
– Deux baguettes de 1m de balsa carré de 2mm
– Une baguette de 32cm minimum d’hêtre (ou assimilé) ronde de 4mm
– Un cutter
– Une scie fine (facultatif)
– Un stick de colle
– Un tube de colle liquide
– Une règle
– Une planche à découper (ou un carton)
– Un crayon de bois
– Un ou plusieurs poscas à pointe fine
– Une bobine de fil blanc
– Une aiguille fine et pointue
– Les gabarits de vos éléments à imprimer sur papier épais. Les miens sont à retrouver ici

Les différentes étapes :

Posez la feuille de papier vitrail de la couleur de votre choix directement sur le gabarit imprimé au niveau du tipi puis coupez votre papier. Reproduisez ensuite les éléments courbes, ici l’ouverture, puis coupez-les à l’aide des ciseaux (la glace ainsi que le coquillage nécessitent également cette étape).

Décorez ensuite votre tipi à votre convenance en prenant soin de ne pas trop appuyer sur la pointe de votre posca pour éviter le surplus de peinture qui risquerait de faire gondoler le papier.

Pendant que votre dessin sèche, prenez une des baguettes de section carrée puis reportez sa longueur globale à l’aide du gabarit. Ensuite, coupez.
De manière générale, quand les baguettes sont communes à plusieurs éléments et/ou dépassent de ceux ci, reportez vous toujours aux gabarits pour leurs longueurs. Dans le cas contraire, vous pouvez mesurer directement sur votre forme préalablement découpée.

Faites de même pour les autres baguettes nécessaires à la réalisation de votre tipi, en prenant soin de vous référer aux pointillés présents sur le gabarit. Afin de vous aider à discerner les différentes découpes nécessaires à la réalisation de chaque élément, vous trouverez un peu plus bas une photo reprenant tous les éléments avec le détail des découpes.

Collez ensuite vos baguettes à l’aide de la colle en stick, à utiliser à plat, pour celles collées directement sur le papier, puis à l’aide de la colle liquide pour la plus petite.
Et voilà, votre premier élément est maintenant terminé.

Passons maintenant au poisson qui, comme le bateau et la glace, est composé de plusieurs feuilles colorées qui se superposent.
Commencez par couper dans les feuilles de votre choix le corps ainsi que la queue de votre poisson, directement sur le gabarit puis décorez ces éléments si vous le souhaitez.

Ensuite, mesurez puis coupez les différentes baguettes qui composent votre poisson en prenant soin d’en couper une longue pour faire le lien entre le corps et la queue. N’hésitez pas, lorsque de vous coupez vos pièces, à ajuster l’angle de votre découpe pour éviter les vides entre vos baguettes. Puis, collez les, en commençant par la baguette commune.

Sur le même principe que précédemment, collez toutes les baguettes de votre poisson en essayant de bien les positionner bord à bord.
Le cas échéant, coupez les petits morceaux de bois qui pourraient dépasser.

Faites de même pour l’ensemble des éléments en gardant en mémoire que les baguettes doivent toujours être collées bord à bord pour une meilleure tenue, sans jamais de superposition. Psst, pour le cerf-volant, on colle les petits noeuds sur un fil avant de coller celui-ci à la colle liquide sur l’arrière de la baguette la plus longue.

Une fois les différents éléments réalisés, coupez la baguette d’hêtre de section ronde de la longueur souhaitée (la mienne fait 32cm de long). Puis à 1 cm de chacune des extrémités d’abord et ensuite répartis uniformément (tous les 5cm dans mon cas), réalisez des encoches à l’aide de la scie ou du cutter, en faisant tourner votre baguette délicatement, sans trop appuyer. Ces encoches maintiendront vos fils d’accrochage en place par la suite.

Positionnez maintenant les différents éléments en essayant de jouer avec les formes et les couleurs. Puis, armez vous de votre aiguille afin de passer à la dernière étape de votre réalisation : l’accrochage de vos éléments.

L’accrochage des éléments se fait de deux manières différentes selon que la baguette centrale/supérieure est dans le sens horizontal ou vertical.
Dans le cas d’une baguette horizontale (enveloppe, poisson et glace), marquez le centre de votre baguette. Ensuite, prenez un fil de la longueur souhaitée, faites un double noeud à son extrémité et insérez celui-ci au centre de votre baguette.

Puis, au niveau de l’encoche de l’emplacement souhaité, faites un double noeud et glissez celui-ci dans l’encoche pour le maintenir en place.

Dans le cas d’une baguette verticale (coquillage, tipi, bateau et cerf-volant), passez un fil de la longueur souhaitée à l’horizontal à quelques millimètres du haut de votre baguette centrale puis faites un double noeud. Vous pouvez également ajouter une petite goutte de colle liquide afin de votre noeud reste bien en place.
Accrochez ensuite votre élément à la baguette de la même manière que précédemment.

Une fois tous vos éléments accrochés, coupez un fil assez long et fixez le aux niveaux des encoches extérieures afin de pouvoir suspendre votre mobile.
Cette étape réalisée, votre mobile est terminé et prêt à être accrocher, histoire de vous rappeler que c’est encore un peu l’été.

Evidemment, vous pouvez décliner ce principe à l’infini avec cette technique toute simple et réaliser tous les souvenirs de vacances qui vous passent par la tête.
De mon côté, je risque bien de me lancer dans la réalisation d’un « vrai » mobile avec ses jeux d’équilibre et de poids à la manière des très beaux mobiles de Petit Pan. Et, histoire de ne pas trop me prendre la tête non plus, je n’y mettrai que des glaces. Et hop, fini le souci de l’équilibre ! 😉

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Please copy the string tYprZH to the field below: