Memphis Mobile – Tuto DIY

Je ne sais pas si c’est les créations très graphiques des participantes de mes ateliers broderie, la vue d’une énième géniale création de Camille Walala ou un besoin irrépressible d’énergie pour sortir de l’hiver, mais, il y a quelques semaines, j’ai eu envie d’une nouvelle touche déco qui donne la pêche, loin des standarts minimaslisto-scandinaves. J’ai donc décidé de céder à la tendance du « bijou de mur » en revenant aux fondamentaux à travers un mobile graphique d’inspiration Memphis. C’est qu’on aime ça ici les 80’s et le design un peu barré de Ettore Sottsass et ses potes, sans parler de notre passion pour les couleurs qui envoient et les motifs géométriques – ou pas -.

Me revoilà donc avec un nouveau DIY à décliner selon vos envies : Memphis et pop ou plutôt ethnique et naturel, choisissez couleurs et motifs pour une réalisation qui vous ressemble. Ce DIY demande un peu de temps et surtout de la patience et de la minutie pour un résultat au top. Alors, rassemblez votre matériel, bloquez vous quelques heures, mettez un bon disque et en route !

– Fabriquer un mobile graphique –

Le matériel :
– Une planche de balsa de 1,5mm d’épaisseur.
– Une baguette de bois de 6 à 8mm de diamètre et de +/- 30cm.
– Une petite scie et une boite à onglets.
– Une paire de ciseaux classique.
– Un petit bout de papier à poncer à grains fins.
– Une bobine de fil coloré un peu épais. Ici, il s’agit de coton ciré.
– Une feuille de calque coloré pas trop fin.
– Des gabarits. Retrouvez ceux que j’ai utilisé en téléchargement ici. Mais libre à vous de créer vos propres formes.
– 50 cm de chaine pour bijou.
– Une trentaine d’anneaux ovales du même coloris que votre chaine.
– Des pinces à bijoux : une pince coupante et une à deux pinces à bout rond.
– Un cutter.
– Un crayon de bois.
– Un réglet ou une règle.
– Une équerre.
– Un poinçon ou une aiguille moyenne à bout pointu.
– Un tube de colle.
– Une planche à découper.
– Un posca à pointe fine.

Les différentes étapes :

Après avoir téléchargé puis imprimé sur un papier épais les gabarits, découpez l’ensemble des formes nécessaires à la réalisation de votre mobile.

Reportez puis découpez les motifs un par un. Pour que la coupe soit propre, travaillez toujours avec le cutter bien perpendiculaire à la surface pour la découpe des lignes.

Dans le cas des formes arrondies, isolez d’abord la forme à couper avant de la couper aux ciseaux. Le balsa va légèrement se craqueler, pas de panique, c’est normal ! Faites néanmoins attention à travailler délicatement.

Une fois toutes vos formes découpées, poncez légèrement les bords si nécessaire, notamment pour effacer les craquelures sur les formes arrondies.

La première étape est terminée. Maintenant, armez vous de votre calque coloré et de votre posca et laissez parler votre imagination. Attention, votre mobile, même s’il est placé contre un mur, est très léger et risque de tourner, pensez donc à vous occuper des deux faces de vos pièces.

 Après avoir défini quelles formes couvrir entièrement ou partiellement de calque coloré, découpez pour chaque zone à couvrir un morceau de calque un peu plus grand. Encollez ensuite l’intégralité de votre surface avant de placer votre calque dessus. Après avoir bien lissé le calque, retournez votre pièce et coupez ce qui dépasse au cutter en appuyant bien sur votre forme.

Faites de même avec les motifs : définissez vos formes et motifs puis réalisez vos dessins sans trop appuyer pour ne pas accrocher sur la fibre du bois.

La deuxième étape est terminée. Au tour de l’assemblage maintenant.
Tout d’abord, jouez avec vos pièces en imaginant différentes répartitions jusqu’à trouver la meilleure possible et mémorisez la.

Ensuite, percez vos formes pour faciliter leur assemblage.
Pour les formes simples, perçez bien au centre des côtés à assembler à +/- 2,5 mm du bord.
Pour les cercles, marquez le centre puis percez sur une ligne imaginaire à +/- 2,5 mm du bord également.
Pour les montages plus complexes, mesurez précisément en prenant garde à rester bien droit avant de percer.

Commencez maintenant à assembler votre mobile. Utilisez les pinces à bout rond pour ouvrir et fermer vos anneaux et faites attention à ne jamais « forcer » sur le bois, au risque de le voir se casser.

Travaillez colonne par colonne et alternez formes et chaines quand c’est nécessaire.
Ici, les morceaux de chaine utilisés n’excèdent jamais 4 cm à part pour les chaines d’accroches au support (de 9 à 10 cm). J’ai fait ce choix pour que mon mobile risque un peu moins de tourner.

Une fois vos formes accrochées les unes aux autres, fixez les chaines du haut pour l’accrochage et terminez par un anneau ovale.

Prenez maintenant votre baguette et coupez la à la longueur souhaitée. Ici, 28 cm.

Faites ensuite des repères : à 4 cm de chaque extrémité et au milieu puis scier légèrement la baguette de manière à créer une encoche qui maintiendra votre fil en place.

Enfilez maintenant le fil dans l’anneau de votre première colonne puis nouez le au niveau de l’encoche.
Faites de même pour la colonne située à l’extrémité opposée de votre mobile, en veillant à laisser une trentaine de centimètre pour pouvoir accrocher votre mobile.
Pour celle du milieu, coupez un petit morceau de fil, nouez le puis coupez et fixez le noeud avec un point de colle si nécessaire.

Tadam ! Votre mobile est maintenant terminé.

Il ne vous reste plus qu’à lui trouver la place adéquate pour profiter de cette petite dose de bonnes vibrations au quotidien et à le décliner si l’envie vous en dit.
Ici, depuis, je n’ai pas pu résisté, et je l’ai décliné en une longue chaine de formes géométriques qui a trouvé sa place sur mon mur d’inspiration.

J’oubliais ! Si jamais ce tuto ne vous suffisait pas, je propose un atelier autour de la réalisation de ce mobile ce samedi au Mother à Lille. Pour les inscriptions, c’est par ici.

A bientôt !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Please copy the string lR5SIo to the field below: